« Ma richesse est faite des émotions positives que je partage dans mon entreprise ». Telle est la philosophie de Frédéric Guémas à la tête de Publigraphic, entreprise de sérigraphie. Cet ancien chercheur en physique a trouvé une source d’épanouissement, dans le bien-être au travail, de ses collaborateurs.”

A l’origine

Chez Publigraphic, on est expert en sérigraphie, depuis 1974. Installée à pont l’Abbé, cette entreprise fait partie du paysage industriel local et étend son activité au-delà de son territoire.

Quand Frédéric Guémas rachète Publigraphic en 2001, c’est parce qu’il ne se reconnaît plus dans les valeurs de l’entreprise dont il est salarié. A ce moment de sa vie, ce trentenaire, chercheur en physique, éprouve le besoin d’exprimer ses propres valeurs et ses convictions, dans son activité professionnelle. Il se lance, alors, dans l’entrepreneuriat et rachète une entreprise familiale.

© Christian Fournier

Un credo : le respect

Ainsi, cela fait vingt que Frédéric Guémas est devenu chef d’entreprise et qu’il a pu déployer sa vision. Innover, développer son chiffre d’affaires, créer de l’emploi, irriguer son territoire, sont des fondamentaux importants pour cet entrepreneur, mais ce n’est pas sur ces sujets qu’il estime faire la différence, mais plutôt sur la question du bien-être au travail de ses collaborateurs.

Et il s’y est attaqué dès le début de cette aventure, avec pour pivot central le respect… Respect de l’environnement, en réduisant au maximum l’empreinte de son activité et en recyclant tout ce qu’il est possible de recycler, mais surtout, le respect des personnes.

Frédéric Guémas ne pense pas que le respect des salariés passe par l’aménagement d’une belle salle de pause ou l’acquisition d’un baby-foot, il mise, depuis 20 ans, sur l’accompagnement ciblé, diffus et quotidien auprès de ses collaborateurs.

Pas un jour sans que ce chef d’entreprise ne salue un à un les membres de son équipe, hommes et femmes, qui sont bien sûr en parité. Tous se disent attachés à l’entreprise, car ils se sentent réellement impliqués dans sa réussite.

La clé : l’autonomie

Pur Frédéric Guémas : “une entreprise, c’est comme un être vivant, ça bouge en permanence”. et la force de Publigraphic, c’est son fonctionnement interne, basé sur un système d’autonomie et de responsabilité individuelle, de chaque employé. Pas de chef dans l’équipe, et les salariés rédigent eux-mêmes leur fiche de poste. Le patron, lui, écoute, résout les problèmes, forme les équipes, veille à ce que les règles soient les mêmes pour tous. Mettre en valeur le potentiel de chaque personne et faire en sorte que les objectifs personnels puissent s’inscrire dans le collectif.

La polyvalence aussi est une des clés du succès, un système de client/fournisseur, en interne, permet aux employés d’endosser, tour à tour, le rôle de donneur d’ordre ou d’exécutant, selon la mission qui l’occupe. La formule idéale pour une prise de conscience de toutes les contraintes du métier et le respect de toutes les tâches.

Rien n’est imposé, tout est discuté. Lorsqu’il faut investir dans de nouveaux équipements, acheter du matériel ou encore réorganiser certains postes, de groupes de travail sont formés, pour que chacun puisse donner son avis et prendre part au choix final. Une fois les changements opérés, on réajuste les usages. De sur-mesure pour améliorer, en permanence, les conditions de travail.

La philosophie de Frédéric Guémas, selon laquelle la richesse de sont entreprise passe aussi par les émotions positives qu’elle génère, séduit aujourd’hui les jeunes de sa région.

Publigraphic accueille 25 stagiaires par an. Le gérant fonde ainsi tout son espoir sur cette jeunesse qui, il le croit, saura faire perdurer l’esprit d’un collectif solidaire.

Ce contenu a été réalisé par Générali.